Message du Maire, le 17 avril 2020 :

Message du Maire, le 17 avril 2020 :

Madame, Monsieur,

C’est toujours en espérant vous trouver en bonne santé que je viens vers vous. Comme chaque semaine je souhaite partager les informations dont je dispose.

Situation sanitaire :

Au niveau national, les premiers signes encourageants apparaissent avec moins d’admissions dans les hôpitaux mais il est essentiel de maintenir strictement le confinement, qui est la seule solution qui nous ouvre une porte de sortie à horizon du 11 mai.

Je n’ai pas d’information sur des nouveaux cas sur la commune et n’ai connaissance d’aucune hospitalisation.

Par contre, et c’est grave, il y a un relâchement du confinement. Ce fut d’abord le weekend de Pâques avec plusieurs rassemblements familiaux et amicaux que nous avons clairement identifiés. J’ai même appelé directement certaines personnes concernées. Ce sont des actes irresponsables.

D’autre part nous constatons une recrudescence des infractions. Sur la deuxième quinzaine de mars il y a eu 15 verbalisations. Sur la première semaine d’avril nous sommes à plus d’une vingtaine de verbalisations (gendarmerie et police municipale), sachant qu’avant tout, pour les personnes pouvant être de bonne foi et en difficulté, nous faisons encore de la prévention.

Nous avons par contre des récidivistes irresponsables et nous faisons le maximum pour essayer de les mettre hors d’état de nuire avec la gendarmerie qui, il faut le dire, fait, avec la police municipale, un gros travail. Il faut savoir qu’il y a des rondes de nuit qui maintenant sont organisées.

Le problème du couvre-feu a été abordé avec la gendarmerie. En l’état actuel je ne pense pas que cela apporterait grand-chose car il s’agirait simplement d’une amende complémentaire. Je préfère que nous poursuivions ce dispositif de rondes, d’informations utiles.

Je remercie toujours celles et ceux qui nous donnent des informations utiles et précises. Par contre, j’ai aussi, malheureusement, des informations de type délation anonyme qui nous font perdre du temps et sont totalement inutiles.

Alors plus que jamais respectons le confinement.

Le personnel :

Le personnel technique, sur base du volontariat, a repris ses activités avec des règles de protection strictes et je viens d’avoir, pour eux maintenant, des masques-casquettes à protection intégrale.

Nous avons exclu de cette reprise toute personne pouvant être fragilisée par des problèmes de santé ou de traitement.

Au niveau du personnel dédié aux salles et aux écoles, pour l’instant, le confinement se poursuit.

Au niveau de la police municipale, le policier municipal est toujours présent et la secrétaire générale et moi-même tous les matins. Les autres personnes sont toujours en télétravail.

Personnes âgées et en difficulté :

Nous avons eu quelques cas de personnes en difficulté qui nous ont été signalées et nous sommes intervenus immédiatement, parfois sous forme de colis, avec le concours des Restos du Cœur.

Nous avons décidé, au-delà des personnes inscrites sur le registre « canicule – grand froid », que toutes les personnes âgées de 75 ans et plus feront l’objet d’un appel à partir de lundi.

Ludivine JOVENIAUX et Emilie ¨PAYEN, pour la commune et le CCAS, prennent en charge ces appels (une centaine de personnes sont concernées).

N’hésitez pas à nous signaler toute personne en difficulté afin que, au niveau de la commune ou du CCAS, nous puissions intervenir.

Masques :

D’abord bravo et merci à nos couturières qui ont fabriqué des masques et les mettent à disposition soit de la pharmacie, de voisins, d’amis, voire d’associations. J’en ai même reçu pour la commune. Merci de cette solidarité.

Nous venons d’apprendre que la Région prévoyait de faire distribuer un masque pour chaque ressortissant des Hauts de France. Nous en attendons les modalités. Nous disposons, pour l’instant, d’un petit contingent pour le personnel et éventuellement pour des personnes qui en auraient le plus besoin dans leur activité.

Nous avons des négociations en cours pour l’obtention de plus grandes quantités. Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons des certitudes.

Ecole :

Il y a bien sûr eu l’annonce d’une perspective de réouverture le 11 mai. Il faut prendre cela avec beaucoup de prudence. Nous attendons un plan complémentaire sous quinzaine. Il est certain qu’il ne s’agira, en aucune façon, d’une reprise globale et totale. J’attends donc les informations complémentaires. Sachez que nous serons prêts tant en ayant désinfecté toutes les salles, qu’au niveau bien sûr du personnel qui doit accompagner (ATSEM, cantine, personnel d’entretien).

Cimetière :

J’ai plusieurs demandes pour une réouverture. Elle est envisagée de façon partielle. Je prépare un arrêté en début de semaine. Le but sera, très clairement, de permettre aux personnes qui sont très sensibles sur ce point de pouvoir s’y rendre seule ou au plus avec leur conjoint. Il s’agira, en tout état de cause, d’éviter tout rassemblement au cimetière.

Eclairage public :

Il y a donc un projet, au niveau de la CCPM qui en assure la gestion, d’extinction de l’éclairage public. La vice-présidente de la CCPM fait le tour de toutes les communes. A ce jour 33 communes ont sollicité cette extinction la nuit. Nous aurons les décisions finales en début de semaine. Il s’agirait vraisemblablement d’une extinction entre 23 heures et 5 heures le matin.

Déchetterie :

Elle reste fermée pour les particuliers. Certaines avaient réouvert dans d’autres communautés de communes. Elles ont été immédiatement fermées par le Préfet.

D’autre part la demande de mettre des bennes pour les déchets verts à disposition dans les communes a fait l’objet d’un refus catégorique du Préfet qui considère que ce serait une occasion néfaste de rassemblement. Ceci est la situation actuelle. 

Alors surtout portez-vous bien et, vraiment, respectez les règles !

Et encore une fois merci à tous nos soignants et celles et ceux qui se dévouent à notre service.

Bien cordialement et solidairement.

Le Maire,

J-P MAZINGUE.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *